Seita : La lutte continue, les communistes aux côté des salariés !

Après l’annonce officielle de la Seita au mois d’avril aux représentants des salariés de son projet de fermer son usine de Nantes la mobilisation n’a jamais cessé. Cette usine a produit 12,2 milliards de cigarettes l'an passé, pour une capacité de 20 milliards. Dans le détail le groupe Imperial Tobacco, propriétaire de la Seita, a décidé de fermer l'usine de Nantes, entraînant la suppression de 315 postes, mais aussi celle de Nottingham, au Royaume-Uni (600 postes). D'autres suppressions de postes sont prévues en France, avec l'arrêt des activités de l'Institut du tabac de Bergerac (24 postes), des réorganisations dans le centre de R&D et au siège, et surtout avec l'adaptation de la force de vente.

Au total, 502 postes nets sont supprimés.

Dans ce contexte A. Seassau, secrétaire départemental du PCF, conseiller régional et adjoint au Maire de Nantes a fait  le déplacement lundi dernier à Paris avec les ‪salariés de la SEITA à l'invitation de la Cgt pour leur apporter le soutien des collectivités locales de Loire-Atlantique. La direction voulait convoquer les élus locaux à Paris, elle a vu les salariés et les élus combatifs solidaires face aux licenciements boursiers. Le combat continue !

  • Aymeric Seassau avec les SEITA
  •  les SEITA a Paris